Bilan d'une année 2017 riche et encourageante pour le marché immobilier

En ce début de second trimestre 2018, l'heure est au bilan d'une année 2017 qui a tenu toutes ses promesses sur le plan économique, et particulièrement dans la sphère immobilière.
Les intervenants à l'Observatoire de l'Immobilier du Var ont présenté en avril 2018, à l'occasion d'une belle soirée toulonnaise, et en présence de nombreux acteurs locaux, le bilan très largement positif de l'année 2017, ainsi que les tendances prévisibles à l'horizon 2018.

 

oipavr2018Je vous en propose ici une synthèse en quelques chiffres et notions clés, pour vous aider à mieux percevoir la dynamique actuelle du marché immobilier, notamment dans notre belle région du Var.

A l'échelle nationale et sur l'ensemble de la zone euro, nous constatons une croissance qui s'affirme avec de bonnes perspectives pour cette année.

Dans notre pays, cette évolution devrait plafonner à 2% par an dans les trois prochaines années, ce qui reste timidement positif.
Incontestablement, une vraie reprise économique se confirme depuis 2016 et tous les grands indicateurs sont en progression : chiffre d'affaire, exportations, emploi et investissements.
Dans le secteur du bâtiment, le retard pris depuis le début des années 2010 à même été rattrapé de moitié en à peine deux ans.

On constate toujours une augmentation de 7.5% du nombre de crédits à l'habitat accordés à des particuliers dans notre région.
Cette hausse demeure d'ailleurs plus élevée que la moyenne nationale.
La région PACA est aujourd'hui la plus dynamique dans les services et le bâtiment.

Petit bémol...
En 2017, on a constaté tout de même une baisse des primo accession provoquée notamment par la diminution des aides à la pierre et des attributions de prêts à taux zéro.
En parallèle, le taux moyen des crédits immobiliers est resté historiquement bas tout au long de l'année : 1.53% .
A ce jour, pas de prévision de remontée significative des taux (moins de 0.2 points au cours des prochains mois). Il faut y voir le résultat d'une inflation toujours maîtrisée malgré la reprise économique.

Côté marché locatif...
On constate une petite baisse du marché locatif dans l'ancien, principalement dû à la dégradation du parc immobilier. Les propriétaires restent frileux à engager des travaux lourds de rénovation ou même d'entretien.
Il faut aussi compter avec la forte concurrence du locatif dans le neuf. Par ailleurs, la période actuelle voit arriver la fin de certains dispositifs de défiscalisation incitant la revente de nombreux logements jusqu'alors loués.

Les ventes immobilières ont toujours le vent en poupe !
Nous attendions un dépassement des 900 000 transactions immobilières au niveau national, en 2017. C'est finalement 968 000 ventes qui ont été comptabilisées, un record et le signe d'un marché en très bonne santé.
Les taux d'emprunt sont restés exceptionnellement bas tout au long de l'année écoulée et sur le premier trimestre 2018.
Tous les facteurs annoncent une belle dynamique et une stabilité des prix pour les mois à venir.

Des difficultés...toujours, sur le marché de la maison individuelle neuve...
Encore en chute en ce début 2018, ce marché subi les difficultés de financement par les primo-accédants et surtout, en particulier dans notre région, les prix élevés et le manque de foncier.

Le logement social dans le rouge...
Le département du Var a a produits 800 logements sociaux en moins en 2017, principalement à cause des efforts financiers demandés aux bailleurs sociaux par l'état, notamment la baisse des loyers.

Le logement neuf collectif a le sourire, malgré des prix élevés...
La Fédération des Promoteurs Immobiliers a recensé 3300 réservations en 2017, soit une belle augmentation, particulièrement dans notre région, dans laquelle le prix du mètre carré neuf moyen, 4 500€ neuf reste particulièrement élevé.


Cette soirée OIP 2018 fut également l'occasion de découvrir une intervenante passionnante, Sonia Lavadinho, qui a brillament mis le doigt sur les tendances actuelles et les évolutions à prévoir dans les prochaines années, et pour les futures générations, d'un point de vue sociologique et anthropologique.

Une conférence passionnante que je vous invite vivement à découvrir en ligne, parmis d'autres, sur la chaîne YOUTUBE : DICKENS TV 

https://www.youtube.com/channel/UCwqoIHIA9CqFp1E6nBNt7tQ

 

sonialavadhino

Sonia Lavadinho est une géographe dont les domaines de recherche principaux sont la dynamique de proximité et la proxémique de l'espace public. Depuis plus de dix ans, elle mène des recherches sur les questions de mobilité durable, notamment sur les stratégies actives et multimodales et leurs politiques de promotion respectives, à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (Suisse) et à l'Ecole normale supérieure de Lyon.

Spécialisée en sociologie urbaine et en anthropologie, Sonia Lavadinho a de nombreuses publications scientifiques à son actif sur les questions de la marche et surtout de la marche comme pièce maîtresse de la ville multimodale.

Elle est également spécialiste des carrefours de transport multimodal, à savoir l'exploration de stratégies piétonnes pour une meilleure accessibilité et les modes d'utilisation des services fournis. L'un de ses principaux domaines de recherche est la signalisation intuitive et les stratégies d'orientation des piétons.

Maintenant à la tête de sa propre société de conseil, Bfluid Prospective Research, elle travaille en étroite collaboration avec les autorités locales, les gouvernements nationaux et les opérateurs de transport en France, Suisse, Belgique et au Canada pour promouvoir la marchabilité au niveau local et national.

Vous pouvez suivre son blog: http://www.bfluid.com et ses comptes Twitter: @slavadi / @bfluidresearch

 

 

 

logo blanc footer